E-médiathèque SQY

Manon chat philosophe

Edgar Morin développe une anthropologie complexe, en questionnant l’humain, à travers les âges et en le confrontant aux avancées scientifiques, en matière de génétique et de biologie. Il convient d’appréhender l’humain, dans la complexité, au travers de la question de l’individu pris dans son unicité et sa diversité.

 

Edgar Morin

 

 

« La complexité de la condition humaine, avec cette idée déjà formulée d'Homo sapiens qui est polarisé aussi par Homo demens - la raison et la folie ont une force égale dans l'humanité -, et d'Homo faber polarisé par l'homme des religions et des mythologies.(…) Mais le raisonnable ne s’est jamais imposé de lui-même, vu le caractère complexe de l’Homo sapiens-demens.» p. 98 Penser global, l’humain et son univers.

 

Edgar Morin Edgar Morin montre que la civilisation est une et elle est avant tout humaine. Elle comporte en elle une part de mesure et de création, la culture et une part de démesure et de destruction, la barbarie. C'est le sujet humain qui est en cause. C'est lui-même qui fait l'histoire. Il est responsable des plus belles réalisations, comme des plus grandes tragédies. La civilisation est souvent le fait de la croyance. C’est la croyance en une humanité ses attributs éthiques et ses plus belles réalisations (scientifiques, culturelles, artistiques) qui font la civilisation humaine.


Il y a toujours eu dans l’humain, cette tentation de surpasser la durée de l'existence ou cette volonté de s’inscrire dans une a- temporalité. C’est une des questions actuelles, le transhumanisme. « Les nouveaux pouvoirs transhumains seront inhumains s’ils ne sont pas sous contrôle d’une humanité ressourcée au meilleur d’elle-même » p. 110 Penser global, l’humain et son univers.

A chaque époque, l’humain et ses attributs éthiques sont questionnés.

 

L'espoir dans l'humain réside dans sa capacité à s'investir dans la création artistique , qui lui permet de faire face au tragique, de poétiser et de sublimer la vie "La poésie est adhésion à la beauté du monde, de la vie, de l'humain et, à la fois, résistance à la cruauté du monde, de la vie, de l'humain." p. 126 Sur l'esthétique

 

 

 

Des collections pour...

 

Découvrez ...

 

icone facebookicone twitterLien permanent
Retour Haut
Prochains évènements
flux RSS de la boite Les derniers avis

Culottées : des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent n° 1
Culottées (Pénélope Bagieu)

note: 5Ah, elles sont culottées celles-là ! Sandra T. - 22 mars 2017

15 portraits de femmes plus ou moins connues qui ont pris leur vie en main. Des beaux exemples à suivre pour les nouvelles générations. Le [...]

légèreté (La) (Catherine Meurisse)

note: 5Moment suspendu Sandra T. - 22 mars 2017

Un album stupéfiant dans lequel Catherine Meurisse réussit à s'exprimer sur le vide qu'elle a ressentit après l'attaque de Charlie Hebdo. Comment survivre après ? [...]

Merveilles (Les) (Alice Rohrwacher)

note: 5Les merveilles Sandra T. - 22 mars 2017

C’est l’été en Ombrie. Une maison délabrée en dehors de la ville. Gelsomina est une adolescente qui veut être comme ses amies de l’école : [...]

Murhaballadeja (Heikki Laitinen)

note: 4Crache ton venin ! Marie-C. P - 22 mars 2017

Vous connaissiez les murder ballads de Nick Cave et son point culminant, le duo avec Killie Minogue When the wild roses grow.
Direction la Finlande [...]

 
 
 
 
 
 

Les adaptations littéraires en BD

Lecteurs de romans et bédéphiles, croisez vos univers ! Comme pour le cinéma, la littérature est une source d’inspiration pour les auteurs de BD.

Lire l'article complet
icone facebookicone twitterLien permanent
 
 
 

Océan philosophique

Manon chat philosophe

Par sa connaissance de la navigation et surtout de la sauvegarde des espèces menacées, Paul Watson a élaboré une pensée des océans...

Lire l'article complet
icone facebookicone twitterLien permanent
 
 

Les albums c'est aussi pour les grands

On imagine souvent que lorsque nos enfants entrent en CP et apprennent à lire, ils deviennent trop "grands" pour que l'on continue de leur raconter des histoires. Et lorsqu'ils atteignent 8 ans, il devient même impensable de les laisser feuilleter un album (c'est à dire un livre illustré), ce sont des livres pour les petits... Vraiment?

 

Lire l'article complet
icone facebookicone twitterLien permanent